Tout le matériel classique pour s’orienter….

29112008

La nécessité d’avoir du matériel d’orientation n’est pas spécifique à l’Islande. Dès qu’une rando à la journée (ou plus) dans un environement inconnu a lieu, nous avons besoin de l’éternel duo, carte et boussole. Avoir un GPS ou un ALTIMETRE est un plus, même si encore une fois , la morphologie du terrain permet (avec de bonnes conditions météo) de s’orienter facilement sans.

 Pour cette petite balade, je désire pouvoir dans un premier temps ramener la trace complète de mon périple, et pour ca, le GPS est le seul outils qui permettent de le faire. Il necessitera d’être en fonctionnement permanent pendant les déplacements. Dans un deuxième temps, suivre un itinéraire précis dans des mauvaises conditions de visibilités. Pour cela, l’intégralité de la course est en mémoire dans le GPS!

Cependant, le GPS est loin de tout défaut, et son principale, même si les modèles sont robustes et le système bien rodé, est son autonomie! Les GPS ont un fonctionnement de 4h à plus d’un jour en fonctionnement continue pour la grande majorité (je parle de mauvaises conditions = froid).

Utilisateur d’un GPS pour mon métier de tous les jours (un vieux GARMIN Etrex Venture) ou la durée de mes rando dépassent rarement 3 jours, il était suffisant… en portant quelques piles supplémentaires quand même (donné pour 18h, 9h réel dans la tempête de neige)! Pour les entrainements, les sorties ou les courses de Trail de moins de 10h, je me suis doté d’un GPS de poignée GARMIN Forerunner 205 (donné pour 10h, réel 10h dans la tempête) , beaucoup plus léger me permettant de faire une « after action review » grace à différents logiciels (dont Sportracks).

Je ne dirais pas que j’ai aussi un GPS dans la voiture de ma femme, et un ordinateur UMPC dans la mienne avec GPS intégré car on pourrait me prendre pour un collectionneur!Surprise

Passionné de topographie, j’en suis venu naturellement a travailler avec, sans jamais qu’il soit l’outils principal! Les éléments fondamentaux restant la carte, la boussole et l’altimètre en montagne.

Mon choix s’est tourné vers un GPS pouvant utiliser des cartes vecto (Carte de l’Islande pour GPS gratuite voir lien à droite), pouvant stocker plus de 20 routes et au minimum 500 waypoints et enfin d’une grande autonomie! Beaucoup de GPS surpassent ces données, mais rarement avec beaucoup d’autonomie. Seul le VENTURE CX (arrêt de la fabrication) permet une autonomie de 32h théorique.

 

gps.jpg

 

 gps1.jpg

 

 

 

Tout le matériel classique pour s'orienter.... dans ORIENTATION! cf-lg

gps2.jpg

 

Le poids de 156g avec piles alcalines peut être abaissé grace au piles lithium a un peu plus de 140g. L’autonomie des piles lithium, contrairement aux pubs qui annoncent jusqu’a 7 fois plus longtemps, est de 2 fois plus que les alcalines (test réel ci dessous…)

piles.jpg

Les piles lithium permettront sans doute de pousser l’autonomie réel du GPS a environ 25h-26h réel. Cependant plusieurs tests en extérieur devront être mis en oeuvre afin de déterminer pour 12j le nombre de jeux de piles à prévoir! Pour l’instant, 1 jeux dans le GPS et 6 jeux de rechange, soit 2 journées d’autonomie pour un jeux de piles.

 

Mais, pour exploiter au mieux son GPS, il faut quoi qu’il en soit travailler sur les cartes papiers ou numérisées! Les cartes en général fournissent tout ce dont à besoin un randonneur (du moins pour les cartes IGN) ce qui n’est pas forcement le cas des cartes vectorielles. J’ai donc acquis le CD de la plupart des cartes 1/50000 d’Islande chez www.nordicstore.net et quelques cartes des 2 parcs traversés au 1/100000. Les zones du nord étant peu cartographiées et disponible à la vente, on peut tout trouver cependant sur certains sites Islandais du type …. voir à droite dans les liens carto.

 

358_small dans ORIENTATION!    369_small    371_small

 

Une fois ces cartes sous les yeux , un long travaille de recherche sur le net et de recoupement afin de définir le tracé exacte commença! Avec l’aide des différents sites des internautes, des dizaines de mails envoyés un peu partout dans le monde, je réussi a obtenir un bon nombre de « trace » GPS de la plupart des portions courament empruntées, mais aussi bon nombre d’informations sur le terrain, le sol, les gués, le pièges, les abris, les délais, les distances…

La collecte des informations et la mise en corrélation avec la carte est très interressante, j’ai même glané des photos que j’ai moi même « Géo-localisées » en étudiant celles ci et le terrain sur la carte… ce qui me permet d’obtenir un dossier de photos et leurs positionnement sur une carte! Rien de mieux pour connaitre le terrain… qui connait le terrain, ne passe pas son temps le nez sur la carte, ce qui est un gain de temps énorme et surtout permet de profiter pleinement du paysage! Tout a une raison!

Cette corrélation entre les infos et le terrain se fait à travers des logiciels de cartographies ( Ozi exploreur, carto exploreur, GPs track…) mais je me suis tourné vers le logiciel TOURATECH QV4 qui est utilisé par les forces spéciales Américaines. On peut le trouver là http://www.touratech.de . C’est un excellent logiciel mais il faut casser la tirelire!

 

J’ai ainsi importé les cartes du CD et les cartes papiers dans le logiciel afin de travailler dessus et de réaliser les 537km de routes dans un format compatible avec mon GPS Garmin.

La finalité est d’obtenir toutes les routes, jour après jour, dans le GPS de tel manière a les suivre si besoin. La cartographie du GPS restant une carto vectorielle peut précise mais suffisante. Voici quelques captures d’écran des différentes routes et un exemple de carte retravaillée incluant l’itinéraire qui sera imprimée et installé dans mon porte carte!

 

ttqv.jpg

 

carte.jpg

 

 Je dispose donc des routes dans mon GPS et des cartes papiers ci dessus dans un porte carte ZIPLOC sur la poitrine ou sur mon sac avant comme testé dans le Jura sur plus de 130km de course! Voir ma course OFF ici : http://trailpassion.unblog.fr/tag/utmj/  et découvrer les cartes de l’ Ultra Trail des Monts-Jura! Ce systeme est simple et permet d’avoir a porté de main la carte. Un systeme elastique de maintient s’adapte aux mouvement du corps.

 

seb.jpg

 

En ce qui concerne la boussole, elle est integrée a ma montre et largement suffisante pour s’orienter , elle possède une bonne autonmie grace a un sytseme de mise en veille automatique. J’avais testé ça un de ces hivers en plein jour blanc afin de me diriger sur le point que j’avais souhaité, ca marche parfaitement lorsque le terrain n’est pas trop technique…mais elle ne permet pas de calculer un azimut sur la carte (ce que fait tres bien un mini rapporteur photocopié sur un tansparent… pour moins de 1g).

Cette boussole fait partis de ma montre SUUNTO X9 Mi. Elle intégre un altimètre, un baro, un GPS (et oui!), une boussole… c’est un  produit correct même si le modéle X9i a eu quelques soucis!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

suunto.jpg




En préparation!

25112008






kiki au canada |
South East Asia Tour |
un dollar = une coquille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "Origami" , petite chambre ...
| france2009
| maxestelle