Traversée intégrale de l’Islande Nord-Sud, 537km en autonomie en – de 12j!

16052010

CE BLOG N’EST PLUS ACTIF ET N’EST PLUS MIS A JOUR! Merci pour vos messages et désolé pour cet absence de suivi! Il n’y aura pas de réponses aux mails, les traces GPS ne sont plus toutes accessibles… Ecrivez moi éventuellement à : partezenvoyage(at)outlook.fr

 

BRAVO A JEROME… Revenu debut Juillet…. moins de 10j !!! C’est un petit exploit, cela représente plus de 50km par jour, sans repos, sans ravitaillement, à travers le pays, parfois dans la neige et souvent sous la pluie!

 

Mon projet consiste à traverser l’ ISLANDE de l’extrème Nord à l’ extrème Sud du pays. Un parcours de 537km environ d’océan à océan par le centre du pays, un parcours déjà réalisé par d’autres randonneurs…

Peut être, mais la particularité de celui ci est la traversée en autonomie complète sans ravitaillements et sans assistances, et tout cela en un minimum de temps… une sorte de course d’ endurance grand format dans un univers particulier!

Voila environ un an que je prépare ce raid, cela fera presque deux ans le jour du départ vers Juillet 2009. Chaque matériel est acquis, testé, modifié voir changé… enfin presque! Chaque étape est determinée, chaque centimètre de carte est édité… reste plus que la préparation physique a peaufiner !

 

SI VOUS VOULEZ VOUS JOINDRE A MOI POUR 2009, N’ HESITEZ PAS, CONTACTEZ MOI!

DEPART: SEBASTIEN - 26 JUILLET

Quelques infos sur mon itinéraire.

Carte d'ensemble

 

Quel temps fait -il là bas en ce moment? Cliquez sur l’image ci-dessous!

meteoislande.jpg

 

Les tremblements de terre en ce moment? Cliquez sur l’image ci-dessous!

tremblementdeterre.jpg

Une fois la fenêtre ouverte, n’hésitez pas a cliquer dans les régions à gauche afin d’obtenir des précisions selon les régions!

SUR TOUT LE BLOG, VISITEZ LES AUTRES ARTICLES DU THEME EN CLIQUANT EN BAS DE PAGE SUR  » PAGE PRECEDENTE« !




L’alimentation!

6122008

L’alimentation, le point noir! En effet, le poids de l’alimentation est supérieur a tout le reste du matériel! Un peu plus de 6kg de matos, pour 7.920kg de nourriture.

En plus du défi matériel, le défi d’alléger l’alimentation est encore plus dure à raéliser. Imaginez parourir 537km, il faudrait des kilos de nourriture classique!

Il  fallu optimiser au mieux le rapport énergie/poids des aliments sans toutefois avoir des repas déséquilibrés! Mon expérience de l’alimentation en course est bonne car je n’ai jamais eu a souffrir de carrences particulières. Cependant en course il y a souvent des ravitaillements, même si certaines courses sont en semi-autonomie. Par contre pour les OFF que j’ai parcouru ou organisés, pas de ravitaillements sur des étapes de parfois 60km qui pouvait se répéter plusieurs jours. Dans ce dernier cas, je transportais peu d’alimentation pour la journée, mais retrouvait des repas complet le soir.

La durée de la progression journalière et totale, le climat venteux et parfois froid, le poids du sac et donc l’énergie dépensée sera inévitablement importante. Certe le mode course (courir) n’existera quasiment pas les 400 premiers kilomètres, ce qui limite quand même un peu les dépenses énérgétiques. J’ai donc choisi une alimentation journalière identique (Kcal) comme je le fait sur course à étapes ou course de montagne de plusieurs jours.

Cette alimentation est découpée en 3 phases, le matin avec un petit déjeuné simple, le soir avec un diner copier et très « liquide » pour reconstituer un minimum les réserves et surtout la journée avec une alimentation dite de « course » prise tout le long de la journée par petite quantité régulière et rapprochée.

L’ensemble de ces repas sont d’un volume identique ensachés sous vide comme ci dessous. Les aliments peuvent être différents mais son énérgiquement quasi identique. C’est à dire plus de 3200 Kcal pour 660g . Ce n’est certe pas énorme, voir faible pour un raid de ce type… mais qu’elle est la solution? Simon a eu faim pendant son raid , voir ici Surprise. Son site est disponible dans les liens à droite (Simon en Islande). Olivier a testé une alimentation progressive pendant ces 17j, c’est à dire en partant de repas moyen en énérgie pour augumenter progressivement les rations au fur et à mesure des kilomètres et de la fatigue qui en découle. La discussion sur son raid ici Surprise .

 

On peut prendre en compte les réserves adipeuses du corps qui seraient une aide précieuse (à 4000Kcal le kg) avec naturellement dans ces conditions une perte de poids qui pourrait être pour moi de 2 à 4kg. Je partirais cependant avec mon poids de forme, et en aucun cas avec un surplus que j’aurais décidé. Ci dessous ma liste alimentaire type qui sera modifiée en augmentant la valeur énérgétique vers 3400 Kcal our 660g.

 

alimentationseb.jpg

 

L'alimentation! dans POPOTE! 660g




Le matériel popote!

6122008

A venir!




Tout le matériel classique pour s’orienter….

29112008

La nécessité d’avoir du matériel d’orientation n’est pas spécifique à l’Islande. Dès qu’une rando à la journée (ou plus) dans un environement inconnu a lieu, nous avons besoin de l’éternel duo, carte et boussole. Avoir un GPS ou un ALTIMETRE est un plus, même si encore une fois , la morphologie du terrain permet (avec de bonnes conditions météo) de s’orienter facilement sans.

 Pour cette petite balade, je désire pouvoir dans un premier temps ramener la trace complète de mon périple, et pour ca, le GPS est le seul outils qui permettent de le faire. Il necessitera d’être en fonctionnement permanent pendant les déplacements. Dans un deuxième temps, suivre un itinéraire précis dans des mauvaises conditions de visibilités. Pour cela, l’intégralité de la course est en mémoire dans le GPS!

Cependant, le GPS est loin de tout défaut, et son principale, même si les modèles sont robustes et le système bien rodé, est son autonomie! Les GPS ont un fonctionnement de 4h à plus d’un jour en fonctionnement continue pour la grande majorité (je parle de mauvaises conditions = froid).

Utilisateur d’un GPS pour mon métier de tous les jours (un vieux GARMIN Etrex Venture) ou la durée de mes rando dépassent rarement 3 jours, il était suffisant… en portant quelques piles supplémentaires quand même (donné pour 18h, 9h réel dans la tempête de neige)! Pour les entrainements, les sorties ou les courses de Trail de moins de 10h, je me suis doté d’un GPS de poignée GARMIN Forerunner 205 (donné pour 10h, réel 10h dans la tempête) , beaucoup plus léger me permettant de faire une « after action review » grace à différents logiciels (dont Sportracks).

Je ne dirais pas que j’ai aussi un GPS dans la voiture de ma femme, et un ordinateur UMPC dans la mienne avec GPS intégré car on pourrait me prendre pour un collectionneur!Surprise

Passionné de topographie, j’en suis venu naturellement a travailler avec, sans jamais qu’il soit l’outils principal! Les éléments fondamentaux restant la carte, la boussole et l’altimètre en montagne.

Mon choix s’est tourné vers un GPS pouvant utiliser des cartes vecto (Carte de l’Islande pour GPS gratuite voir lien à droite), pouvant stocker plus de 20 routes et au minimum 500 waypoints et enfin d’une grande autonomie! Beaucoup de GPS surpassent ces données, mais rarement avec beaucoup d’autonomie. Seul le VENTURE CX (arrêt de la fabrication) permet une autonomie de 32h théorique.

 

gps.jpg

 

 gps1.jpg

 

 

 

Tout le matériel classique pour s'orienter.... dans ORIENTATION! cf-lg

gps2.jpg

 

Le poids de 156g avec piles alcalines peut être abaissé grace au piles lithium a un peu plus de 140g. L’autonomie des piles lithium, contrairement aux pubs qui annoncent jusqu’a 7 fois plus longtemps, est de 2 fois plus que les alcalines (test réel ci dessous…)

piles.jpg

Les piles lithium permettront sans doute de pousser l’autonomie réel du GPS a environ 25h-26h réel. Cependant plusieurs tests en extérieur devront être mis en oeuvre afin de déterminer pour 12j le nombre de jeux de piles à prévoir! Pour l’instant, 1 jeux dans le GPS et 6 jeux de rechange, soit 2 journées d’autonomie pour un jeux de piles.

 

Mais, pour exploiter au mieux son GPS, il faut quoi qu’il en soit travailler sur les cartes papiers ou numérisées! Les cartes en général fournissent tout ce dont à besoin un randonneur (du moins pour les cartes IGN) ce qui n’est pas forcement le cas des cartes vectorielles. J’ai donc acquis le CD de la plupart des cartes 1/50000 d’Islande chez www.nordicstore.net et quelques cartes des 2 parcs traversés au 1/100000. Les zones du nord étant peu cartographiées et disponible à la vente, on peut tout trouver cependant sur certains sites Islandais du type …. voir à droite dans les liens carto.

 

358_small dans ORIENTATION!    369_small    371_small

 

Une fois ces cartes sous les yeux , un long travaille de recherche sur le net et de recoupement afin de définir le tracé exacte commença! Avec l’aide des différents sites des internautes, des dizaines de mails envoyés un peu partout dans le monde, je réussi a obtenir un bon nombre de « trace » GPS de la plupart des portions courament empruntées, mais aussi bon nombre d’informations sur le terrain, le sol, les gués, le pièges, les abris, les délais, les distances…

La collecte des informations et la mise en corrélation avec la carte est très interressante, j’ai même glané des photos que j’ai moi même « Géo-localisées » en étudiant celles ci et le terrain sur la carte… ce qui me permet d’obtenir un dossier de photos et leurs positionnement sur une carte! Rien de mieux pour connaitre le terrain… qui connait le terrain, ne passe pas son temps le nez sur la carte, ce qui est un gain de temps énorme et surtout permet de profiter pleinement du paysage! Tout a une raison!

Cette corrélation entre les infos et le terrain se fait à travers des logiciels de cartographies ( Ozi exploreur, carto exploreur, GPs track…) mais je me suis tourné vers le logiciel TOURATECH QV4 qui est utilisé par les forces spéciales Américaines. On peut le trouver là http://www.touratech.de . C’est un excellent logiciel mais il faut casser la tirelire!

 

J’ai ainsi importé les cartes du CD et les cartes papiers dans le logiciel afin de travailler dessus et de réaliser les 537km de routes dans un format compatible avec mon GPS Garmin.

La finalité est d’obtenir toutes les routes, jour après jour, dans le GPS de tel manière a les suivre si besoin. La cartographie du GPS restant une carto vectorielle peut précise mais suffisante. Voici quelques captures d’écran des différentes routes et un exemple de carte retravaillée incluant l’itinéraire qui sera imprimée et installé dans mon porte carte!

 

ttqv.jpg

 

carte.jpg

 

 Je dispose donc des routes dans mon GPS et des cartes papiers ci dessus dans un porte carte ZIPLOC sur la poitrine ou sur mon sac avant comme testé dans le Jura sur plus de 130km de course! Voir ma course OFF ici : http://trailpassion.unblog.fr/tag/utmj/  et découvrer les cartes de l’ Ultra Trail des Monts-Jura! Ce systeme est simple et permet d’avoir a porté de main la carte. Un systeme elastique de maintient s’adapte aux mouvement du corps.

 

seb.jpg

 

En ce qui concerne la boussole, elle est integrée a ma montre et largement suffisante pour s’orienter , elle possède une bonne autonmie grace a un sytseme de mise en veille automatique. J’avais testé ça un de ces hivers en plein jour blanc afin de me diriger sur le point que j’avais souhaité, ca marche parfaitement lorsque le terrain n’est pas trop technique…mais elle ne permet pas de calculer un azimut sur la carte (ce que fait tres bien un mini rapporteur photocopié sur un tansparent… pour moins de 1g).

Cette boussole fait partis de ma montre SUUNTO X9 Mi. Elle intégre un altimètre, un baro, un GPS (et oui!), une boussole… c’est un  produit correct même si le modéle X9i a eu quelques soucis!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

suunto.jpg




Ma liste de matériel… objectif: recherche du moindre gramme!

28112008

Voici ma liste de matériel pour 2009!

Après des changements et modif de dernière minutes ma liste tombe a 12500kg , alim inclus sans eau!!!

Elle est en constante évolution au fur et à mesure que je glane des infos par-ci par-là et que mes tests matériels se réalisent! La liste ci dessous a été mise à jour le 28/11.

Le poids totale hors d’eau est de 14032g repartis entre l’avant et l’arrière. Soit 6112g de matos dont 280g de matos vidéo.

 liste1.jpgliste2.jpg

 

La liste de ces effets est détaillé plus loin dans les sous rubriques « Matériels »!

N’hésitez pas a intervenir, si vous avez des trucs ou astuces, des matériels qui pourraient facilement remplacer un produit de ma liste! Cependant , les gros effets tel que sac à dos, duvet, tente…. seront garder, même s’il existe plus léger! Je les aimes! Rire




La première couche!

27112008

J’ai toujours été dans le concept du multicouche. Il est très rare que je porte un vêtement épais. D’une manière général, le sytème que présente très bien Décathlon avec ces 3 couches, une sur la peau, légère, respirante, séchant rapidement…. une troisième extérieur qui est la couche protectrice, respirante, étanche aux éléments extérieur, robuste… et enfin une seconde couche prise en sandwich, chaude, respirante…

 

Je m’explique, je peux porter un tee shirt MC et si j’ai froid ajouter un tee shirt ML, puis un gilet, puis une doudoune ou polaire et enfin une veste impérméable! Il y a de ce fait plus de 3 couches. Cependant chacun de ces effets rentrants dans une des 3 catégories.  Il m’est arrivé d’avoir de 7 à 9 couches en Hiver en NORVEGE pour mes déplacements…

L’avantage de ce syteme, c’est la modularité, on peut vraiment s’adapter à chaque condition, chaque situation, chaque changement météo…

 

En première couche, pour ce raid, je porterais de bas en haut:

- Chaussettes Quechua Raid 100 pour leurs finesses et leurs solidités à toutes épreuves (UTMB, Templiers, Raid du Ventoux, Ultrail du Verdon….)

 La première couche! dans VETEMENTS! gd-asset_11907790 

-Manchons BV-BOOSTER que j’utilise depuis des années en course longue distance. De plus ils font la jonction entre le 3/4 et les chaussettes.

dscn1066640x480.jpg

Manchons sur moi… 163km.

bvsport.jpg

 Principe d’action!

 -Un collant 3/4 Quechua Raid CWX ou un short raid type Salomon (pas décidé).

 dans VETEMENTS!

Le produit.

Principe d’action.

- Tee-shirt ML North Face Col zip Vitesse ou tee-shirt MC Golite Drimove (30g) selon les conditions.

AM1449_180_FRONT

 




La seconde couche, les effets chauds!

27112008

Prise en sandwich entre la couche de protection et la couche contre le corps, ces effets ont été les plus dure a choisir!

L’Islande , surtout l’été étant un pays aux conditions météo changeantes, peut me voir subir aussi bien de beau soleil (apparement pas très chaud…) que de forte pluie, qu’éventuellement quelques flocons avec de forts vents. Dans ces conditions, le simple fait de voir tomber la neige avec un petit vent (en plus de l’humidité de l’ile) peut vouloir dire qu’il fait froid!

Contre le froid, même si ce n’est pas la majorité du temps qu’il nous attend la bas, j’ai opté pour un produit isolant en synthetique comme couche intermédiaire. Il existe de la même manière que les vêtements de protection, un grand nombre de produit qui se ressemble. Je me suis encore tourné vers une marque US avec MONTBELL… car les produits qu’ils font sont toujours léger et en plus, grace a la devaluation du Dollar il y a quelques mois , m’a permis de faire de grosse économie.

 

Je suis donc partis pour les modèles Thermawrap. J’ai acquis une première veste sans capuche (parce que j’avais un sac de couchage a capuche), le modéle Thermawrap Jacket à 250g en M. Très légere , elle est garnie d’isolant a 50g le m2. Cependant la taille M (qui pour une fois aux USA est similaire à l’europe) se retrouva trop petite. Le produit étant lui aussi d’une coupe et d’une finition excellente, j’ai réinvesti en même temps que l’achat de mon Quilt GOLITE dans le modèle à capuche , la PARKA Thermawrap (380g en L, garnissage en 80g /m2).

La seconde couche, les effets chauds! dans VETEMENTS! m_k_1101278_prsi

1187130353_02964 dans VETEMENTS!

A gauche, la Parka dans sa housse…petit volume une fois compressée!

Aussitôt reçu, aussitôt sur le dos avec des températures de -7°C en statique en en tee-shirt! Sans aucun problème. La différence de température entre la Jacket (50g m2) et la Parka (80g m2) est clair. La capuche se règle mais le sytème n’est pas terrible, car frotte sur les joues si mal mis en place. La hauteur de la capuche aussi se règle en evitant à celle ci de tomber devant les yeux. Il y a 2 poches sur l’avant. La finition est parfaite avec pleins de petits détails. Sous les gouttes d’eaux , le tissu est déperlant, pas étanche!

C’est un réel gain de chaleur, mais peut être trop pour marcher! La capuche sera parfaite pour la nuit avec mon QUILT si la température devait à descendre franchement et que mon bonnet ne suffise plus.

 

Pour la partie basse, je n’ai rien pévu en complément de ce que je peux porter la journée, c’est à dire « Collant 3/4 Quechua Raid CWX » pour les cuisses et « Manchons BV BOOSTER » pour les mollets. Si il venait à faire froid, ce qui est très très rare pou des jambes dans l’effort,  je porterais par dessus, mon pantalon MONTBELL Stretch Wind (162g). L’ensemble, Collant+Manchon, pantalon Montbell et sur-pantalon Goretex sera amplement suffisant pour résister à des températures basses.

 

165-17005-2T

Cet effet n’est en aucun cas chaud, mais la superposition des couches auguemente le pouvoir thermique. Sachant que ca sera le pantalon qui me servira dans les transports, pour aller au départ et pour rentrer à Reykjavik avec un pantalon propre et correcte… alors autant s’en servir.




Les vêtements de protection!

27112008

Le choix a été difficile car bon nombre de marques (Européenne ou Américaines) proposent un large choix de vêtements de protection pour le haut et le bas.

Il est ainsi très dure de choisir son produit à cause du nombre de produits proposés! J’avais le choix de la même manière par plusieurs types de membranes imper-respirantes dont le Goretex, le MP+….  Alors que je possédais que des vêtements en Goretex, je cherchais donc un produit fabriqué avec cette membrane (même, si il ya d’autres produits aussi, voir plus performants).

 

Après avoir eu beaucoup de vêtements de montagnes pour ma pratique personnel et professionel, je me suis orienté vers un produit vraiment léger pour le pantalon (BERGHAUS pant Paclite a 210g taille L) et une veste légère et renforcée (ARCTERYX Theta SL, pas la plus légère, mais déséspérement cher à 420g taille L).

Les vêtements de protection! dans VETEMENTS! arc_theta_sl_jkt_taupe_06

berghaus.jpg

 

La veste est un produit remarquable de qualité, les finitions, les coutures et les soudures sont parfaites. Cette veste est souple, technique et solide. En effet toutes les zones d’abrasion (épaules, coudes, bras) sont renforcées avec du Goretex XCR alors que le reste est en Paclite. Elle est mi longue et descend bien sous la taille afin de bien faire la liaison avec le pantalon. Deux grandes poches sur l’avant, des fermetures d’aération sous les bas, une capuche réglable facilement en font une veste technique mais simple.

J’ai tout l’hiver pour vérifier sa performance.

 

Le pantalon est surprenant de légèreté! Réalisé dans un tissu ripstop à membrane Paclite, c’est un pantalon simple mais construit quand même avec 2 poches et des fermetures sur le bas des jambes. Il y a un simple cordon de serrage pour la taille et pas de fermeture sur l’avant pour « asperger la nature ». Habitué du matériel haute montagne, technique, performant et a des matières robustes, le pantalon fait peur par sa légereté, mais pas par sa finition et sa qualité!




Le couchage avec un Quilt sur un tapis mousse!

27112008

Comme pour la tente, j’ai acquis un sac de couchage complet ( le WARMTH Boulder 450 a environ 820g je crois) puis un second sac ou plutot QUILT (GOLITE Ultra20 à 560g), la particularité de ce dernier , c’est de ne pas posséder de capuche (prévoir cagoule ou autres) ni de matière sous   le dos, le matelas faisant office d’isolant biensur.

 

J’ai pu tester le premier l’année dernière pendant toute la saison hiver avec des nuits sous ma tente SEEDHOUSE SL1, avec tapis gonflable light 100 de QUECHUA par des temperature jusqu’a -8°C dans la tente. Ce sac m’a donné entière satisfaction car celui ci était donné pour -2°C cnfort! Il s’est donc parfaitement comporté, même si j’ai dormi habillé. Cependant son étroitesse des jambes et finalement son poids mon orienté vers un Quilt et ce pour la première fois.

Après avoir reçu mon quilt GOLITE donné pour -7°C confort, j’ai été étonné par la légereté (normal a 560g environ) mais surtout par le gonflant (800 cuin US) et les dimensions très confortable pour moi (taille M alors que je fais 1.82cm) . Le bémol concerne uniquement la réel température confort qui est peut être sur-estimée! Dès le premier week end , je suis monté en altitude vers 2400m et je me suis installé sur mon tapis de sol mousse de base dans une bergerie abandonnée aux vents!

Le couchage avec un Quilt sur un tapis mousse! dans BIVOUAC! dans BIVOUAC!

Je me suis donc installé a la fin du jour et la température est descendu a 2°C la nuit. J’ai dormis en slip, tee shirt MC et bonnet fin. J’ai passé une excellente nuit, même réellement un peu chaud! Ce qui laisse présager d’un bon confort par température négative étant habillé (à voir cet hiver).

56923asset_10079331

 

Comme beaucoup de mes effets, le Quilt est modifié! J’ai cousu tout le long des bords, des velcros de 10mm, et ceci de même sur le tapis de sol, ceci afin de bien fixer le Quilt au tapis de sol et éviter les entrées d’air!  Le tapis , lui aussi modifié fait toute la longueur du sac, pour un poids de 140g (cependant étant de 6mm d’épaisseur, je cherche une solution pour passer a 10mm sans trop prendre de poids).

 

Je me suis fais plaisir avec un oreiller UL de Montbell pour 69g…. qui n’est pas indispensable certe!

k1124290PC150009




Une tente, ça sera la SHANGRI LA1… de Golite!

26112008

Après avoir acquis la Seedhouse SL1 de Big-agnes, un très beau produit soit dit en passant, je me suis retourné vers le Shelter de Golite, la SHANGRI LA en version 1 place.

 

Une tente, ça sera la SHANGRI LA1... de Golite! dans BIVOUAC! 2122581100_da5b2ceff0

 

1202237747_04554 dans BIVOUAC!

 

Les infos techniques en Anglais Clin doeil :

An innovative, ultra-lite 4-season pyramid-style backcountry shelter that delivers serious weather protection and unparalleled space-to-weight ratio with superb durability. Pitch this ultra-lite design with your trekking poles, over paddles or ski poles, or hang it from branches via its top loops. The Shangri-La 1 can be used by itself, with the Shangri-La 1 Floor, or with the Shangri-La 1 Nest inner bug tent. The reflective stake out loops keep you from tripping in the middle of the night and the hydrophilic thread at the seams expand when wet—sealing the seams and eliminating the need for liquid sealant. 
Shelter Specs

  • Type: 1 Person
  • Height: 45 inches
  • Area: 23 sq. ft | n/a sq. m
  • Main Body Weight : n/a
  • Pole Weight: n/a
  • Stake Weight: 3oz | 84.9g

Ultra-lite, ultra-strong, and waterproof

Silicone-elastomere fabrics allow their fibers to stretch without separating or breaking, and this makes them stronger than conventional PU-coated (or PU/siliconized) fabrics for a far lower weight. || Silicone impregnation means that the silicone completely permeates the fibers and also makes the fabric hydrophobic, so it doesn’t soak up water and gain weight. It is also less likely to wear away or degrade in UV light than PU. || 30 denier SilLite weighs just 1.76 oz/sq. yd (60 g/sq. m) and has a tear strength of 9.5 lbs (4.3 kg). It is significantly lighter and stronger (for its weight) compared to conventional tent PU-coated fabrics.

 

En clair, la mienne sur lequel j’ai rajouté 2 haubans 1.5mm en Dyneema au niveau du sommet des poteaux ainsi que 2 mini sur le coté de la toile, tout compris avec 10 sardines en Y, l’ensemble dans une housse, fait un poids de 620 g….. sans les batons.

Le poids est certe interressant, mais peut être descendu en dessous des 600g en prenant des sardines titane en Y, ou encore d’autres type de sardines ALU (beaucoup moins cher).

L’utiliation des batons est indispensable puisqu’il n’y apas de mats. Cela évite un doublon, c’est à dire le transport de batons et de mats… La tente peut s’utiliser avec seulement 6 sardines, mais vu les vents rencontrés là-bas (ce qui ne me rassurent pas), j’ai opté pour 4 sardines de plus sur les points secondaires déjà en place sur la toile.

 

pb252784.jpg

 

 

Cette tente, donnée pour une 4 saisons a été utilisé par Andrew Skurka (www.andrewskurka.com) lors de son raid de 750km en Islande (modele 2 places), elle a donc été éprouvé en situation réel ! A partir de là, je n’avais pas besoin de réflechir a tel ou tel modèle de tente et de sa robustesse!  Le test a été concluant pour lui, il le sera pour moi!

J’ai dans l’idée de lui adjoindre des bavettes anti splash…. mais Olivier (http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=6925) n’en possédait pas sur sa Tarp lors de sa traversée Est-Ouest.







kiki au canada |
South East Asia Tour |
un dollar = une coquille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "Origami" , petite chambre ...
| france2009
| maxestelle